Vendredi 29 septembre 4 e étape sur le Norte Markina Xemein

Publié le par MarLo

On quitte l'océan pour l'intérieur

On quitte l'océan pour l'intérieur

Notre première vraie nuit en albergue de pelerins s'est plutôt bien passée , il a fallu attendre l'ouverture de l'office de tourisme à 16 h et , surprise, nous ne sommes plus du tout seuls, de nombreux pelerins viennent payer les 5 euros pour se présenter à l'albergue, que nous rejoignons rapidement, et s'il n'y avait pas de place pour tout le monde? En fait on a un numéro de lit et l'accueil par l'hospitaliser est très courtois. On sera sans doute au moin 50 pelerins à s'installer ...

Equipements très corrects, la nuit ne sera troublée que par les ronfleurs....heureusement que les bouchons d'oreilles ne sont pas trop lourds à transporter.

L'étape vers Markina Xemein nous a fait découvrir l'arrière pays basque à travers de magnifiques forêts de conifères , avec de beaux dénivelés de +600 m, on quitte la côte pour quelques jours.

Le temps est très agréable, doux et ensoleillé, presqu' estival 

, heureusement car demain on attend de la pluie.

Donc beaucoup de pelerins au départ, on trouve la tranquillité un peu plus loin, toute la journée de marche se passera en forêt. A l'arrivée , ambiance de fête au village, tout est donc fermé, on apprendra que c'est la saint Michel, patron de la ville. On a assisté à une partie de pelotari de benjamins  au fronton du village, on a  loupé les levers de pierre , on est bien encore au Pays Basque !

On s'installe dans une sympathique pension où nous avons dîné et rencontré trois français aperçus hier , eux mêmes se sont rencontrés sur internet pour partir ensemble, on découvre....

Pour finir sur nos compagnons de route, nos gazelles ne nous ont rejoints aujourd'hui qu' à 2 km de l'arrivée , hier, un pèlerin italien avait entrepris de nous convaincre de faire demi tour parcequ' il avait trouvé une barrière cadenassée, en fait il n'avait pas vu le portillon à côté...on l'appelle maintenant passe-muraille ou double-tour.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article