Dimanche 1 er octobre 6 e étape LEZAMA bouououou...e

Publié le par MarLo

Histoire à dormir de boue

Histoire à dormir de boue

Difficile  de choisir la photo du jour

le référendum catalan?, les basques soutiennent très explicitement les indépendantistes catalans, 

notre  nouvelle albergue?,

le passage des avions atterrissant à Bilbao, puisque nous approchons ?

nous avons choisi la photo de nos chaussures boueuses car aujourd'hui nous avons été servis, pluie constante, empreinte d'une certaine douceur, mélange de crachin breton mais sans vent, donc discrète mais bien présente, quand on a la cape, on ne la sent pas, mais quand on enleve la cape, on la sent. D'où l'éternel débat, je l'enlève ou pas , la cape?

Monter 1km dans la boue, ce n'est pas facile, mais descendre 1km dans la boue sans appui ( sur les pierres pour les connaisseurs) , c'est très périlleux et très lent . Conclusion, on en était presque content de  retrouver le goudron, .......et c'est là. qu'on a glissé , avantage du sac à dos, on ne se fait pas mal!

Il a donc fallu passer les chaussures à la station de lavage  de l'albergue, mais là ! Mauvaise surprise, la semelle de la chaussure gauche de Loic se décolle (mon copain Gildas m'avait pourtant prévenu ) il va falloir rechaper ou changer les pneus. Décision demain à Bilbao, on va consulter un technicien.

Nous sommes donc arrivés à notre albergue, qui nous convient, on ne savait pas si il y en avait une d'ouverte à LEZAMA , le guide nous annonçant la fermeture le 30 septembre. L'albergue tarifée est donc fermée mais l'albergue donativo est ouverte, nous sommes une vingtaine de pèlerins installés, choyés par notre hospitalier José Luis.

Une bonne partie de la troupe ayant quitté GERNIKA ce matin a du poursuivre jusqu'à Bilbao, sans doute pressés de retrouver la civilisation urbaine, notamment nos deux gazelles Véronique et Davina, aujourd'hui en Kway rouge et leggings noir,marbré rose fluo. A l'étape du déjeuner, elles attirent de plus en plus de gars du village autour de leur table....

 

Albergue donativo à LEZAMA , nous connaissons maintenant presque tout le monde, nous dormons à côté nos amis irlandais, nous avons repéré les ronfleurs, dont notre ami italien demi-tour passe muraille, une sud-africaine.

Albergue donativo à LEZAMA , nous connaissons maintenant presque tout le monde, nous dormons à côté nos amis irlandais, nous avons repéré les ronfleurs, dont notre ami italien demi-tour passe muraille, une sud-africaine.

Le refenrendum catalan mobilise les basquesLe refenrendum catalan mobilise les basques

Le refenrendum catalan mobilise les basques

Dans l'axe de l'aéroport Dans l'axe de l'aéroport

Dans l'axe de l'aéroport

Sous la boue.....la déchirure menaçante  , je n'ai pas cru Gildas quand il m' a dit qu'elles ne tiendraient pas.

Sous la boue.....la déchirure menaçante , je n'ai pas cru Gildas quand il m' a dit qu'elles ne tiendraient pas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Manuel 01/10/2017 23:06

Ah, si le chemin passait par Madrid (voire Tolède où nous avons passé la journée) ... vous auriez profité d'un grand ciel bleu et de 28 degrés, sans boue.

MarLo 02/10/2017 15:32

Effectivement, la prochaine fois on prendra le camino du Levante qui passe par Tolède!

Laurence 01/10/2017 19:44

Profitez en pour parfaire votre anglais!